(English version here)

Bienvenue sur mon blog!

Cette semaine, le chapitre 25 de L’artiste vit derrière la scène aborde une autre dimension de mon travail artistique, celui de la préparation avant de créer ou plutôt la pratique de méditation. Certains artistes créent à partir de leurs émotions, d’autres tentent de mettre en lumière des réalités sociales. Pour ma part, mon art est lié à ce qu’il y a d’universel en nous et c’est par la méditation que cela se révèle peu à peu.

Je vous invite donc à commencer par une petite méditation avec pour point de départ une image toute douce et organique, presque biologique.

Bonne méditation et bonne lecture!

1)

DSC_0030

2) «Pratique de méditation» chapitre 25 de L’artiste vit derrière la scène

10 avril 2018 – La liste des bienfaits apportés par la méditation est exhaustive. Méditer agit à tous les niveaux : physique, émotionnel, mental, spirituel. Alors que sa pratique régulière permettrait une diminution considérable de beaucoup de médicaments et une amélioration certaine de la condition humaine, il semble pourtant très difficile de prendre quelques minutes par jour pour s’y abandonner.

Ce n’est pas un hasard si Fleuressence partage chaque semaine des images pour inciter à la méditation et qu’elle crée également des peintures avec cette aspiration en tête. Depuis plus d’une décennie, l’artiste sait l’importance de méditer et malgré tout, elle est la première à trouver cela difficile. C’est habituellement avec un écran et sous l’effet de choses ennuyantes et un peu stupide qu’elle réussit à arrêter son flot de pensées. Toutefois, durant ces moments de déconnexion volontaire pour mettre son mental en veille, son esprit est toujours sollicité. La télévision permet de relaxer, mais certainement pas de méditer. Et en dehors de son pouvoir de teinter nos émotions et de faire disparaître la notion du temps, qui n’entrent pas tout-à-fait dans la liste des bienfaits, la télé ne fait pas le poids par rapport à la méditation. Mais le défilement d’images sur les écrans captive les gens. Peut-on dire que la méditation est captivante? Dans les faits, elle place la personne dans une position active et réceptive à la fois. Il faut faire un effort pour devenir consciemment l’appareil recevant des fréquences.

L’idéal est de prendre le temps le matin, lorsqu’il n’y a pas encore eu beaucoup d’actions dans sa journée, quand le corps énergétique est frais et dispos après une bonne nuit de sommeil. Mais à ce moment-là, beaucoup sont dans un marathon de préparation avant de quitter pour le travail. Ceux-là, trouveront alors logique de méditer plus tard dans la journée, pour autant que le moment se présente.

L’artiste se connaît suffisamment pour savoir que plus la journée avance, moins il y a de chance qu’elle trouve la volonté de s’arrêter. Ses quinze minutes de méditation sont par conséquent calculées dans sa routine matinale. C’est un bon défi de réussir à s’abandonner à sa pratique quand le mental tente déjà d’affronter la journée à venir, en faisant des scénarios et en dressant des listes de choses à faire et à ne pas oublier.

Comme toute chose, il faut de la pratique, qui souvent demande de la discipline et évidemment, la foi que le temps en vaut la peine. Ce n’est que par la pratique que cette réalisation est faite.

À bien des reprises, Fleuressence se dit que si elle avait pris certaines habitudes lors de son enfance, tout cela serait beaucoup plus facile aujourd’hui. Ces habitudes seraient une seconde nature et n’auraient pas l’air d’être un combat entre les désirs de l’égo et la sagesse de l’âme.

Pour Fleuressence, la méditation n’est pas une façon de calmer son anxiété, de détendre ses muscles ou de gérer son stress. Son but est beaucoup plus fondamental. Basé sur la psychosophie, elle cherche à devenir la partie supérieure de son être. Ce que certains appellent l’âme, bien que pour elle, cette dénomination ne soit pas importante. Ce qui compte, c’est la possibilité d’amener des qualités plus pures, plus subtiles sur Terre; ce qu’elle considère la solution la plus plausible pour amener l’harmonie au sein de l’humanité. Il n’y a rien de nouveau dans l’idée de développer les qualités d’amour, plutôt que de faire la guerre et d’alimenter la compétition (quand on pourrait favoriser la coopération). Mais bien que l’idée soit présente depuis un certain temps, c’est la mise en pratique qui n’est pas aussi évidente. Lorsque Fleuressence prend le temps de faire une pause pour méditer, ce n’est jamais du temps perdu. L’idée n’est pas de porter un jugement sur toutes les fois où son mental a tenté de reprendre le contrôle, l’important réside dans la volonté de cultiver des moments d’abandon à cet amour, qui malgré son omni présence dans les films, les chansons et les écrits, demeure encore un inconnu, un champ de possibilité à peine effleuré.

 

Merci du temps que vous avez pris pour lire ce texte, et je l’espère, mettre votre mental en mode « réception ». Nous connaissons de plus en plus de choses de notre monde externe, mais nous avons perdu l’habitude d’explorer notre monde intérieur. Je pense que c’est pourtant là que nous trouverons le plus de réponse et les plus grands trésors. Je vous donne rendez-vous la semaine prochaine avec un texte sur mon projet de galerie et les obstacles qui m’ont fait revisiter mes propres désirs.

Bonne semaine,

Paix et Lumière

Fleuressence

Publicités

2 Replies to “Pratique de méditation”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :