(English version here)

Bienvenue sur mon blog!

Cette semaine, le neuvième chapitre de L’artiste vit derrière la scène, relate un moment de préparation avant ma dernière exposition solo. Alors que vous lisez ces lignes, je suis à nouveau en préparation d’un évènement important: dans moins d’une semaine je serai de retour en sol canadien pour une toute nouvelle aventure artistique! Les oeuvres qui ont été présentées à cette dernière exposition sont déjà en transit vers l’Amérique où il sera intéressant de voir leur réception. J’ai également hâte de partager mon travail avec ma famille et mes ami(e)s, car jusqu’à maintenant, ils ne l’ont vu qu’en images via internet. Les photos ne sont que de pâles représentations des originaux.

Comme la dernière semaine a principalement été parsemée de moments d’au revoir, de nettoyage et de séparation d’objets ayant faits partie de mon quotidien, je vous propose une image de méditation qui pour moi évoque l’idée de séparation et de liberté vers quelque chose de nouveau et d’encore un peu obscur. Elle invite à faire le vide et à considérer ce qui est encore utile et ce qu’on peut laisser aller, afin de faire de la place pour de la nouveauté!

1)

composition

 

2) « Étiquettes de prix » chapitre 9 de L’artiste vit derrière la scène

17 décembre 2017 – Dans une petite boîte placée sur son bureau, Fleuressence a commencé à écrire les étiquettes qui accompagneront ses œuvres pour sa prochaine exposition. Chaque fois, elle essaie de faire quelque chose de différent afin de créer de nouvelles opportunités d’apprentissage. Cette fois, ce sont les circonstances de la vie qui l’ont inspirée. Après avoir passé plus de quatre ans dans la même petite ville, l’artiste est sur le point d’ouvrir ses ailes et d’explorer d’autres lieux. Cette exposition, qui complète un cycle de quatre étapes, sera l’occasion de redonner quelques heures de gloire à chacune des peintures ayant passées plus de temps en entreposage dans sa maison que sous le feu des projecteurs. À cause du volume et de la quantité d’œuvres cherchant encore de nouveaux propriétaires, Fleuressence a décidé de modifier l’exposition presque à chaque jour. Faire une quinzaine d’exposition en une.

L’ironie est qu’elle sera la seule à voir ou faire l’expérience de ces différentes configurations sur le mur. Il est peu probable que quelqu’un monte les escaliers arc-en-ciel chaque jour pour témoigner du changement. L’exposition sera une sorte d’expérience sur l’utilisation d’un même espace par des peintures aux vibrations similaires, dans un ordre différent.

Même si la majorité des gens ne seront pas conscient du changement, celui-ci se produira. Il y aura une fraîcheur dans l’énergie de la pièce qui sera toujours en mouvement. L’impression d’avancer tout en restant sur place.

Deux cents étiquettes en moyenne pour accompagner des œuvres créées au cours de la dernière décennie. Une évolution dans le style, les couleurs et les médias utilisés. Dix ans dans l’histoire de l’artiste, qui grâce à son travail, se remémore le cheminement qu’elle a fait. Les choix de vie passant d’un mode de vie confortable et nuisible vers une aventure offrant de nouveaux espoirs. La vie n’est pas faite pour être facile. Il y a des choix qui sont plus évidents à assumer que d’autres, mais choisir la facilité au détriment du cœur n’amène pas de résultats positifs sur le long terme.

Fleuressence suit la liste de prix qu’elle a faite spécialement pour cette exposition. Donner un prix à une œuvre est un des défis du métier. Ça ne reste qu’un chiffre symbolique démontrant, entre autres, la valeur que l’artiste attribut à son travail ainsi que le marché qui est ciblé. L’artiste a commencé l’année 2017 avec une expérience au niveau de ses prix qui n’a pas été des plus concluantes. Cette fois-ci, certains montants sont semblables, mais présenter différemment. Elle n’a toutefois pas d’attente que cela amène davantage de ventes. Quand quelqu’un à un coup de foudre, ce n’est pas cinquante dollars sur l’étiquette qui fait la différence. Toutefois, Fleuressence préfère donner ce cinquante dollars à l’acheteur potentiel, plutôt qu’à une compagnie de déménagement.

Il est étrange de penser que ce petit morceau de carton, fait le pont entre l’artiste et le nouveau propriétaire. Une sorte de carte d’identité que l’on peut modifier. Une minuscule île terre à terre entre deux centres d’énergies puissants. La connexion entre le vécu et l’exprimé. Alors qu’elle complète l’écriture de ses étiquettes, elle se demande si leur absence n’aurait pas plus de signification. Mais d’une certaine façon, ces étiquettes seront le point d’information pour les visiteurs lorsque l’artiste ne sera pas présente. Elles pallieront pour la paresse de chercher. Quand on a peur de déranger, on se prive parfois de ce qui nous ferait plaisir ou de ce dont on a besoin.

 

Publicités

One Reply to “Étiquettes de prix”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :