(English version here)

Bienvenue sur mon blog!

Cette semaine, je vous propose une image de méditation issue d’une expérimentation faite à partie de matériel artistique, d’ingrédients trouvés dans le garde-manger et de produits rangés dans la pharmacie. Tout comme le but de mon expérimentation est d’observer ce qui se passe au niveau de l’interaction entre divers éléments, je vous propose d’observer ce qui se passe en vous. Qu’est-ce que cette image éveille? Utilisez votre imagination et trouvez-lui quelques titres possibles.

Dans le même ordre d’idées, le texte créatif de ma chronique L’artiste vit derrière la scène porte sur mon livre d’images « Home » . Ce n’est pas la première fois que je le présente sur ce blog, mais cette fois-ci, l’approche est un peu différente, expliquant davantage son contexte.

Finalement, je vous dévoile une petite fenêtre sur l’avenir de plusieurs de mes oeuvres après un acte de confiance, voire de destruction ou de laisser aller.

1)

DSC_0097

 

2) « Livre « Home »» chapitre 6 de L’artiste vit derrière la scène

13 décembre 2017 – Comment expliquer ce qui, pour l’artiste, va de soi à ceux qui n’ont pas été témoin de la scène? Il faudrait filmer son processus. Après tout, nous sommes à l’époque des cours sur You Tube. Partageons tous ce que nous avons accompli pour le profit de tous. Évidemment, lorsque certains ne semblent pas dérangés de filmer dans leur salon avec leur vie défilant en arrière d’eux, Fleuressence est plus réservée. Tant qu’à faire les choses, il faut bien les faire. Après tout, les gens se fient aux apparences.

Si une caméra pouvait filmer ce que ses yeux voient… Inévitablement, elle devra offrir une performance expliquant brièvement ce qu’elle photographie lors de la réalisation de ses peintures. Lorsque les gens regardent les images de son livre home, ils ne comprennent pas que ce sont des photos et non des peintures. Un médium utilisé pour le bénéfice d’un autre. L’artiste voudrait prendre le crédit des compositions extraordinaires qui se passent lors de ses expérimentations, mais elle n’est qu’un outil suivant une force d’amour. Tel un scientifique, elle est principalement un spectateur appuyant sur le bouton de sa caméra tel un paparazzi. Ensuite, c’est encore sous la guidance de son intuition qu’elle sélectionne les photos et met en valeur certains éléments.

Les couches de couleurs qui remplissent les pages du livre sont un agrandissement de scènes minuscules. Quelques secondes dans la vie de sa peinture. Le chapitre d’une histoire qui a continué d’évoluer. Quelques secondes et quelques centimètres qui contiennent la splendeur de l’univers.

L’artiste est fascinée par ces scènes liquides qui se déroulent sous ses yeux alors qu’elle ajoute quelques pigments et un peu d’eau. Des scènes qui parlent de son existence et de son environnement. Des parcelles de souvenirs enterrés sous des couches de chair et de densité. Et pourtant, le matériel semble répondre à ses propres énergies, bien qu’elle aspire à contacter des énergies universelles.

Ses photographies parlent de la création. Le début des temps. La naissance des formes. L’acte de création lui-même. Des fœtus de matière. Le fleurissement des évènements. Le mouvement de la vie. Des paysages venus d’ailleurs. Elles contiennent le tout et en même temps restent abstraites et mystérieuses. Un outil de méditation parfait.

Est-ce que les prochaines expérimentations révèleront d’autres aspects de sa vie? N’a-t-elle pas brisée la glace durant cette première année de travail? À moins que le sujet de sa naissance soit le seul qu’elle ait besoin d’aborder sous toutes ses formes. Réparer l’enveloppe cassée ou du moins, la maintenir vivante le temps qu’il faudra. Atteindre les racines pour guérir la blessure originelle. Ensuite revenir dans la matière pour répandre le remède.

Tel un diamant taillé, l’humain sous toutes ses facettes. L’artiste, le philosophe, l’écrivain, le scientifique, le musicien, l’interprète, le guérisseur, le comédien, l’idéaliste, l’utopiste. Un funambule sur un fil qui mène vers une dimension gardée. Fleuressence plonge à l’intérieur de ses photographies pour y lire sa destinée.

 

3)

Plusieurs heures ont été passé à libérer de leur cadre la majorité de mes oeuvres sur canevas. L’acte de passer l’équivalent d’un scalpel à travers les toiles demandait à la fois du courage et du détachement. Une de mes motivations était avant tout l’économie d’espace et de coûts pour mon déménagement outre-mer. En même temps, cela fait circuler l’énergie. Peut-être que quelques-unes de ces oeuvres seront simplement remontées sur un panneau de bois et reprendront une vie similaire à celle qu’elles ont déjà connu. La plupart deviendront de nouvelles oeuvres, passant d’une taille grande ou moyenne à quelque chose de beaucoup plus petit. Je me réjouis d’avance du défi que ça sera de leur donner une nouvelle vie, de les réorganiser, de les transformer. Une aventure qui prendra forme d’ici trois ou quatre mois.

Publicités

2 Replies to “Livre « Home »”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :