Entre deux dans la création /espace et temps de travail

Scroll down to content

(English version here)

Bienvenue sur mon blog!

J’ai dernièrement repris une pratique de yoga pour retourner aux sources et développer la capacité d’amour envers soi malgré l’inconfort et l’incompréhension du moment. L’image de méditation vous invite à poser un regard intérieur rempli d’amour pour la personne que vous êtes, peu importe où vous vous trouvez sur votre chemin d’évolution.

En deuxième partie, le texte créatif de ma chronique L’artiste vit derrière la scène parle de ma situation présente, bien que le texte ait été composé il y a plus d’un mois. Autant les moments de création sont enrichissants et énergisant, la période d’entre-deux peut ressembler à une sorte de deuil, un passage difficile.

Finalement, un dernier rappel pour le festival Evolve auquel je participe la fin de semaine prochaine.

1)

composition, couleur

 

2)« Entre deux dans la création / espace et temps de travail » chapitre 4 de L’artiste vit derrière la scène

12 décembre 2017 – Quelques semaines après avoir terminé ses études, Fleuressence se retrouve dans une situation d’entre projets, ou plutôt de restriction d’espace. Il y a un déménagement à l’horizon, ce qui en terme d’espace de création est une bonne nouvelle. Ses techniques de peintures intuitives ne répondent pas aux règlements de son bail. Malgré que ça améliorerait sans aucun doute l’horrible tapis aux patterns bruns démodés et sentant le moisi.

Entre le départ et l’inconnu, l’artiste a l’impression d’être au chômage. Des idées et des envies de créer l’habitent, toutefois, c’est le mode élagage qui gagne. Ne pas rajouter d’œuvres à déménager! Et elle ne rêve que de toiles immenses!

Dans un mouvement qui semble s’effectuer au ralentit, elle trie et compile des éléments de recherche pour son prochain projet. Un deux pour un. Elle rétrécit sa bibliothèque de photos pour ne garder que les images qui l’inspireront dans ses nouvelles compositions.

Une sorte de filet invisible l’entoure, comme lorsqu’on a fini de faire le ménage, que la maison est impeccable et qu’on sait qu’à la première action, l’impression de propre sera du passé. Préparer un projet sans se salir les mains n’est pas assez concret. C’est comme un gâteau sans sucre dirait son ours en peluche.

Le studio devient une image mentale alors que ses yeux se colorent des photos qu’elle trie. Déjà quatre semaines depuis sa dernière contribution pour son blog. Elle pourrait facilement puiser dans les photographies du projet précédent. Il y en a assez pour alimenter son blog pendant une année complète sans présenter deux fois les mêmes images. Même si l’option d’offrir le passé comme le présent n’aurait probablement pas d’impact pour ses lecteurs/visiteurs, l’idée colle comme un mensonge et n’efface pas le sentiment de ne pas avancer dans ses explorations artistiques.

Les mains propres par l’absence de contact avec la peinture, une culpabilité s’installe. Une culpabilité injustifiable, car le temps mis en marketing, en préparation d’exposition, en écriture d’étiquettes et en recherche de nouveaux produits font aussi parti du métier d’artiste. Toutefois, ces petites taches prennent parfois plus de temps que prévu et les semaines passent sans l’atteinte de satisfaction. La ligne entre le métier et le hobby a été passé par tellement d’artistes avant elle. Fleuressence l’a déjà franchi quelques mois après ses études en littérature. La main sur son tatouage, symbole de sa nature d’artiste, elle se promet de retourner à la tâche aussitôt qu’elle emménage dans un nouveau studio.

 

3) Le 27 et 28 janvier, je participe à Evolve Festival au Founders Park à Nelson http://www.evolvefestival.co.nz/ où j’exposerai mes petites et quelques moyennes peintures. Mes récentes créations appartiennent à la série ‘Outil de méditation’, sont des versions cristallisées des photos que je partage dans ce blog pour la méditation. Elles invitent à prendre une pause et à simplement observer et entrer dans un espace qui peut être encore inconnu. Mes créations plus anciennes sont ‘des élévateurs de vibrations’. Leurs couleurs vives et joyeuses illuminent la pièce même dans les journées pluvieuses et aident à retrouver le sourire! Voici deux exemples que j’aurai avec moi durant cette fin de semaine axée sur le mieux-être.

 

Publicités

2 Replies to “Entre deux dans la création /espace et temps de travail”

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :